une maison acheter en viager

Acheter/Vendre en viager : Qu’est-ce que c’est ?

Acheter en viager signifie que l’acquéreur achète un logement sans en payer la totalité du prix de vente à l’acquisition mais qu’il ne pourra habiter qu’après le décès du vendeur, à moins que celui-ci ne libère le logement.
Vendre en viager signifie que le vendeur du bien perçoit, chaque mois, une rente de la part de l’acquéreur, jusqu’à son décès.

Ce procédé permet à la personne âgée d’obtenir de l’argent pour vivre. C’est idéal si elle n’a pas de descendants ou que les fins de mois sont trop durs. Pour l’acheteur, ce système lui permet souvent de lisser la dépense sur la durée et d’obtenir un bien immobilier à un prix inférieur à celui du marché.

Qui peut acheter en viager ?

Toute personne ayant une capacité juridique peut acheter en viager, à certaines conditions. Afin que l’achat en viager soit légalement valable, l’acheteur ne doit pas être mis au courant d’une quelconque maladie chez le vendeur car le décès de celui-ci doit survenir de manière imprévisible. Pour la même raison, si le vendeur décède moins de 20 jours après la signature du contrat, l’achat est annulé car le décès est considéré par la loi comme étant prévisible.

Que faire pour acheter en viager ?

Le plus compliqué afin de faire un achat en viager sera sûrement de trouver une personne prête à vendre en viager. Certains sites internet se sont spécialisés dans ce domaine, vous devriez donc aller voir de ce côté-là. Une fois que vous avez trouvé votre vendeur, vous devez maintenant vous mettre d’accord sur les montants de la rente et du bouquet versé à la complétion de la vente. Si le bouquet est très élevé, la rente sera faible et vice-versa. Hervé Lapous explique que le prix est fixé selon une méthode spécifique : « Il s’agit dans un premier temps de faire une expertise de la valeur libre du bien, c’est-à-dire sa valeur au moment de la signature du contrat. Une décote est ensuite appliquée, qui peut aller jusqu’à 10 % en fonction de l’âge du vendeur ». Une fois arrivés à un arrangement, il ne vous reste plus qu’à payer la rente due jusqu’au décès du propriétaire avant de pouvoir occuper les lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *