signature contre assurance vie

Il faut savoir que pendant toute la durée du contrat d’assurance vie, le signataire est tenu de payer des primes et des charges peuvent lui être facturées. Le taux de rémunération varie en fonction du support d’investissement des primes (il peut s’agir d’un support en unités de compte ou en euros).
Si un besoin de liquidités se pose, il est tout à fait possible de racheter le contrat. De plus, le contrat prend fin lorsqu’il arrive à échéance, en cas de survie de l’assuré ou au moment de son décès (le capital est payé au bénéficiaire du contrat).

Voici les choses à savoir sur le contrat d’assurance vie.

Le paiement des primes du contrat d’assurance vie

Il existe 3 façons de verser les primes d’un contrat d’assurance vie :

Primes périodiques fixes : la périodicité ainsi que le montant du versement sont établis par le contrat. Si les primes ne sont pas payées dans les 10 jours qui suivent la date d’échéance, vous recevrez une lettre recommandée avec accusé de réception de la part de l’assureur. Si aucun paiement n’est réalisé dans les 40 jours suivant l’envoi de la lettre, l’assureur est en mesure d’annuler contrat ou de le maintenir avec des garanties limitées (option disponible après 2 années de paiement de primes ou si le montant des primes déjà payé est d’au moins 15 %).

Primes à paiements libres : le souscripteur effectue des paiements selon ses capacités d’épargne. Toutefois, une somme minimale des primes versées est fixée par le contrat.

Prime unique : durant la souscription du contrat, un seul versement est réalisé.

Qu’en est-il des frais ?

Au moment de la souscription au contrat d’assurance vie, comme expliqué sur ce site par exemple et notamment dans la vie courante, 4 types de frais peuvent être appliqués :

Les frais de dossier : frais fixes, à payer au moment de la souscription.

Les frais d’entrée : frais déduits lors des versements, en cours de contrat ou lors de la souscription. Ils sont proportionnels à la somme du versement ou forfaitaires.

Les frais de gestion : ils sont déduits tout au long du contrat.

Les frais d’arbitrage : ils sont déduits sur le coût des sommes transférées entre deux unités de compte. Ils sont proportionnels aux montants transférés ou forfaitaires.

Le taux de rémunération d’une assurance vie

Il varie en fonction du contrat choisi : contrat multi-support, contrat en unités de compte ou contrat en euros.

Contrat multi-support : constitué à la fois des placements libellés en unités de compte et des placements libellés en euros.

Contrat en unités de compte : le capital est investi en unités de compte.

Contrat en euros : le capital versé est garanti et est augmenté des intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *