un panneau de syndic

En France, le syndic joue un rôle important dans la société. Ce profil prend en charge la gestion et l’administration du bâtiment. Dans la plupart des cas, il est souvent nommé par l’assemblée générale des copropriétaires. Quoi qu’il en soit, le syndic peut être remplacé à la fin ou au beau milieu de son mandat.

Dans quel cas faut-il changer le syndic ?

Le syndic de copropriété peut être une personne physique ou morale. Un copropriétaire peut être choisi comme syndic. Toutefois, dans la plupart des cas, on fait recours à un syndic professionnel. Le syndic peut être substitué à la fin de son mandat, c’est ce que l’on appelle changement de syndic par non-renouvellement de mandat. La durée de charge d’un syndic est souvent de 3 ans et sa responsabilité prend fin à la date désignée dans le contrat.

Le syndic peut être remplacé lorsqu’il a commis une faute ou un délit dans ses fonctions. Dans ce cas, l’assemblée générale a le droit de le destituer et d’organiser le vote d’un nouveau syndic. Par ailleurs, il est également possible de le changer en cas de démission. Les copropriétés peuvent donc révoquer cette personne d’après ces différentes circonstances.

Par ailleurs, avec les nouveaux outils en ligne, il est actuellement possible de recourir à des services de comparateur de syndic comme comparer des syndics. Il s’agit d’un moyen pratique pour trouver le meilleur syndic de sa ville ou de sa région.

Les procédures à suivre lors d’un changement de syndic

Le changement de syndic reste une étape primordiale dans la vie des copropriétés. Certaines mesures sont à prendre en compte lors de cette substitution. Ces différentes procédures aident les copropriétaires à choisir le meilleur syndic pour leur immeuble.

Avant de procéder au remplacement du syndic, il est important de connaître  les motifs de changement. Dans le cas où c’est la fin du mandat du syndic, celui-ci doit informer chaque copropriétaire  concernant la cause de son départ. Dès lors, le conseil syndical élabore les critères de sélection du nouveau syndic. Une fois fait, ce même conseil syndical ou CS identifie les profils correspondants  aux pistes recherchées. Après avoir examiné un à un les contrats et les techniques de gestion de chaque candidat, le CS choisit les postulants soumis au vote. Lorsque toutes ces démarches sont effectuées, l’assemblée générale peut réaliser le vote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *