Crédit hypothécaire

La mensualité ou l’échéance, désigne le montant qu’un emprunteur doit débourser tous les mois, pour rembourser son prêt immobilier. Elle est mentionnée dans le tableau d’amortissement ou l’échéancier, joint à l’offre de prêt hypothécaire. Chaque mensualité est composée d’une part de capital, d’intérêts et, éventuellement, d’assurance. Avant de contracter un prêt immobilier, il est normal de savoir au préalable la mensualité que l’emprunteur doit s’acquitter. Via un simulateur, en renseignant les informations comme le montant du prêt et la durée souhaitée, l’emprunteur obtiendra une estimation de ses futures mensualités de crédit, du taux d’assurance ainsi que le coût total de son prêt hypothécaire.

Comment utiliser l’outil de calcul d’un prêt immobilier ?

Afin de calculer la mensualité d’un prêt hypothécaire, l’emprunteur doit entrer le montant qu’on souhaite emprunter. Par la suite, il doit choisir la durée de remboursement et définir le taux d’intérêt. S’il ne connaît pas ce dernier, il s’adaptera automatiquement à la durée d’emprunt choisie En effet, le taux se réajuste selon la durée sélectionnée dans le calcul de mensualité. Celui-ci est défini sur la base des taux d’intérêt moyens existants sur le marché. Aussi, le simulateur permet de connaître le montant maximal qu’on peut emprunter. De même, le calcul de frais de notaire permet à l’emprunteur d’avoir une vision plus globale de son projet immobilier, puisque ce dernier ne se limite seulement au prix d’acquisition du bien immobilier.

Et l’assurance en prêt immobilier ?

Il faut savoir qu’une assurance de prêt invalidité / décès est obligatoire pour tout crédit immobilier. Dans la pratique, le taux d’une assurance de prêt immobilier varie d’un assureur à un autre, selon le capital emprunté et l’âge de l’assuré. Ainsi, lorsqu’un organisme financier prête une somme d’argent à un emprunteur, pour financer l’achat d’un bien immobilier, il l’oblige à souscrire à une assurance de prêt. De cette manière, l’organisme financier vise à couvrir le remboursement des mensualités de l’emprunt en cas d’un éventuel décès ou d’invalidité. Le montant de l’assurance est calculé en prenant en compte d’un taux d’assurance sur le montant initial du prêt immobilier. Ledit taux permet de calculer le montant des cotisations à payer pour chaque année de remboursement. Comme principe, plus l’emprunteur emprunte une somme d’argent importante et plus l’assurance de prêt lui coûtera chère. Le taux de l’assurance d’emprunt est déterminé par la banque ou l’assurance, selon l’âge et l’état de santé de l’emprunteur. A titre d’exemple, un taux de 0,5 % pour une assurance de prêt immobilier signifie que le prix annuel de la cotisation sera égal à 0,5 % du montant initial du crédit immobilier. Le calcul s’appuie sur la somme totale empruntée.

Comment avoir les meilleures conditions de financement pour un prêt immobilier ?

Pour avoir le cœur net sur les meilleures conditions de financement auxquelles l’emprunteur peut prétendre, le mieux serait de s’adresser directement à un professionnel du crédit, en la personne du courtier. Il dénichera pour l’emprunteur l’offre la plus intéressante du marché. Il l’accompagnera aussi durant toute la phase de financement du projet jusqu’à sa concrétisation. Comme il est payé par la banque ou l’organisme de crédit, il ne coûtera presque rien à l’emprunteur de faire appel à ses services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *