des ckés dans la main d'un propriétaire

La plupart des organismes de prêt immobilier exigent de solides garanties. Généralement, être sous un contrat à durée indéterminée (CDI) est une assurance supplémentaire de votre solvabilité. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible d’obtenir un prêt immobilier lorsque vous êtes sous un contrat à durée déterminée (CDD). Cependant, les contraintes sont bien plus importantes et il vaut mieux vous y préparer.

Le CDD et le prêt immobilier

Lorsque vous vous rapprochez d’un organisme de prêt, le premier détail qu’il vérifie, c’est votre solvabilité. En d’autres termes, il veut savoir si vous êtes financièrement capable de rembourser le prêt à longue échéance. On parle dans ce cas de vision à long terme.

C’est pour cette raison qu’il est plus difficile de faire confiance à une personne en CDD parce que le défaut de pérennisation n’apporte pas à priori la garantie de sa solvabilité.

La situation est la même si vous êtes entrepreneur, professionnel libéral ou intérimaire. C’est pour cette raison qu’un emprunteur détenteur de CDD présente un taux de risque supérieur à celui d’un emprunteur classique d’au moins 0,2 à 0,3 point.

Pour convaincre votre banque de vous faire un prêt, il faudra prouver que votre situation est pérenne et que le secteur dans lequel vous évoluez est stable. Vous pouvez avoir plus d’informations sur ilv-edition.com.

Cette preuve sera apportée par votre demande de prêt. Pour cela, il faudra fournir un certain nombre de documents probants qui pourront rassurer la banque sur votre situation.

Former un dossier solide

Votre ancienneté compte pour beaucoup. Aussi, faudra-t-il avoir, la plupart du temps :

  • 3 ans de renouvellement si vous êtes sous CDD
  • 1an et demi d’ancienneté si vous êtes intérimaire
  • 4 ans si vous êtes un travailleur saisonnier
  • 3 ans si vous êtes entrepreneur
  • 2 ans si vous êtes professionnel libéral

L’ancienneté est la preuve de la pérennisation et de la stabilité de vos revenus. Si vos revenus font les montagnes russes, votre dossier n’aura pas autant de poids. De même, avoir des revenus stables sans être capable d’épargner peut constituer un vrai problème si vous souhaitez emprunter avec votre CDD.

Généralement, votre situation n’ouvre droit qu’à des prêts avec apport. À ce propos, il faudra disposer d’au moins 10% du montant à emprunter et c’est à ce moment que l’épargne devient cruciale.

Les rares cas où les prêts sans apport sont accordés à des personnes CDD, elles ont dû se faire couvrir par un garant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *